Santé au travail

INTERVENANT IPRP EXTERNE

 

Selon l’article R.241-1-1, il est requis par les organisations employant 1 salarié ou plus et cela quelque soit sa taille et son type (Association, collectivité, TPE, PME…) de faire appel aux compétences d’IPRP formés et compétents.

 

Vous n’avez pas ces compétences en interne !

 

Le consultant est une aide précieuse car la prévention des risques professionnels dans l’entreprise demandes des compétences diversifiées.

 

Je mets à votre disposition mes compétences techniques et organisationnelles d’IPRP dûment enregistré à la DIRECCTE.

Cette habilitation de la DIRECCTE est reconnue par les organismes de préventions et de santé : CNAM-CARSAT, ANACT-ARACT (Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail), OPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics)

 

Le concours à ma compétence d’IPRP externe est subordonné à la conclusion d’une convention qui en précise les modalités. Cette convention formalise les éléments nécessaires à l’accomplissement de la mission en toute indépendance et transparence.

 

Elle est axée sur la prévention en matière de santé, de sécurité des travailleurs, et d’amélioration des conditions de travail.

 

 

 

 

REALISATION DU DUER

 

L’évaluation des risques professionnelle est rendue obligatoire par l’article R. 4121-1 du Code du travail à partir du premier salarié et cela quelque soit la structure (Société, Association, TPE, PME, collectivité…).

 

La réalisation du document unique d’évaluation des risques (DUER) demande de la méthode.

L’aide externe pour la réalisation du DUER est souvent indispensable, en particulier pour les petites structures et associations qui ne disposent pas des ressources compétentes en interne.

 

Suivant vos besoins il est aussi possible d’intégrer un diagnostique de pénibilité requis par le Décret n° 2014-1159 du 9 octobre 2014 relatif à l’exposition des travailleurs à certains facteurs de risque professionnel.

 

Notez aussi que l’évaluation et la transcription des risques psychosociaux est aussi rendu obligatoire dans le document unique (décret du 5 novembre 2001).

 

 

 

 

RISQUES PSYCHOSOCIAUX (PRS)

 

Si les risques touchant à la sécurité physique sont aujourd’hui généralement intégrées par l’entreprise il n’en est pas de même pour les R.P.S.

 

Pourtant en tant qu’employeur, vous devez protéger la santé physique mais aussi mentale des travailleurs (L.4121-1 du Code du travail).

Depuis la loi du 31 décembre 1991, la prévention des risques psychosociaux (RPS) s’inscrit dans l’obligation générale de prévention des risques professionnels

 

Cette thématique demande des compétences et méthodes particulières.

 

Ce dernier facteur de risque au travail est souvent oublié, ou délaissé par difficulté de le traiter, souvent les R.P.S. sont perçus comme peu, voire inaccessibles !

 

Pourtant appuyée par des spécialistes, l’encadrement est à même de s’approprier ces sujets.

 

Ma spécialisation et mon habilitation IPRP vous permet de mettre en place un programme de prévention des R.P.S dans le respect des principes généraux de prévention qui implique tous les niveaux de l’entreprise avec :

 

Le dialogue social va avoir un rôle déterminant dans la mise en œuvre et la pérennisation de la démarche de prise en compte des risques psychosociaux.

Ma maîtrise l’exercice et des enjeux du dialogue social est aussi un élément déterminant dans l’approche que je propose.

 

Je propose un pré-diagnostique gratuit :

Le « Bilan Flash » RPS :

 

 

Bilan conformité pénibilité en 10 questions :